NEUFCHÂTEAU SUR UNE NOUVELLE VAGUE

Comme Jessica Toussaint ou Amélie Verdier, Mélanie Gahon incarne à merveille le renouveau de l’école de natation néocastrienne. (Photo V.S.)

Championnats des Vosges

L’intermède fut long. Trop sans doute aux yeux des dirigeants de la natation départementale. Au total dix ans durant lesquels les Spinaliens auront régné presque sans partage sur les Championnats des Vosges. Lauriane Haag et Romane Vinciarelli parties, la Thaonnaise Elodie Creusot, ayant pris du recul, une brèche s’est cependant ouverte… Une aubaine pour les Néocastriennes qui ont montré ce week-end qu’il faudrait désormais compter avec elles. Que le rouge (les couleurs du club de la Plaine) redevenait à la mode. L’homme est trop modeste pour l’avouer, mais ce renouveau coïncide clairement avec le retour de Jean-Marie George au bord des bassins. Naguère coach des Stéphanie Conte, Sophie Ragué, Charles-Antoine Poirot et autre Sarah Schmitt, il avait en effet décidé de prendre du recul au milieu des années 2000, usé par les exigences du haut niveau. « Je passais l’essentiel de mes journées à la piscine ou en déplacement avec les nageurs, se souvient-il sans nostalgie.

Dès lors, quand les dirigeants m’ont proposé d’entraîner à nouveau, il y a quatre ans, j’ai souhaité que cela se fasse dans de meilleures conditions. Au départ, je n’y croyais pas trop mais leur volonté était telle qu’ils ont réussi à m’obtenir un détachement de 18 heures par semaine et à convaincre quelques bénévoles de m’épauler. Ensemble nous avons restructuré le club. Mon épouse Candie s’occupe des tout-petits et donc de la détection, Laurent Verdier des avenirs, poussins et Alexis François se charge des benjamins tout en apportant un aspect technique essentiel puisqu’il est spécialiste en biomécanique. » Et ça marche ! Réduit à sa plus simple expression il y a quatre ans (12 nageurs), le club a triplé ses effectifs et surtout pulvérisé le nombre de ses titres grâce à 32 nageurs.

« Club formateur »

Parmi eux, déjà quelques perles à l’image de Jessica Toussaint, une minime ayant, ce week-end, éclaboussé le 100 m nage libre de toute sa classe en nageant en 1’01’’. Une figure de proue qui emmène tout le club dans son sillage. Pauline Ringue, Mélanie Gahon, Amélie Verdier ou bien encore Aymeric Voisin ont tous montré récemment des qualités suffisantes pour lorgner plus haut. « Ces Championnats des Vosges, mais aussi les ‘’Lorraine’’ de dans semaines, ne sont pour eux que des meetings de préparation, reprend Jean-Marie George. Le premier vrai objectif de l’année, ce sont en effet les interrégionaux de Chalon-sur-Saône (21 et 22 décembre) où ils devraient tous briller. »

Avant, pourquoi pas, d’impressionner un jour dans des Championnats N1 auxquels Jean-Marie George était naguère habitué. Mieux que quiconque, il sait donc combien la route est encore longue pour y parvenir. « Nous verrons, avance-t-il prudent, mais je ne perds, de toute façon, pas de vue que notre vocation est celle d’un club formateur. Un club chargé d’alimenter de jeunes talents de plus grosses structures, à Epinal, en Lorraine ou au Pôle de Dijon où nous avons déjà envoyé deux nageurs. » Et peu importe s’ils mettent en lumière leur club d’accueil. Ils auront toujours le rouge au fond du cœur…


Source http://www.vosgesmatin.fr/sport/2013/11/26/neufchateau-sur-une-nouvelle-vague
Rédigé le  1 déc. 2013 11:25  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site