Un statut à défendre pour les Français

Jérémy Stravius


Emmenés par Jérémy Stravius, les Bleus veulent rester au sommet lors de l’Euro en petit bassin qui se dispute au Danemark à partir de jeudi. Une compétition qui se disputera sans Florent Manaudou, forfait de dernière minute en raison d'une blessure à l'épaule.

Le décor incite moins au rêve que les Ramblas de Barcelone. Quatre mois après avoir brillé dans la chaleur des championnats du monde (9 médailles dont 4 titres, troisième nation mondiale), la natation française retrouve les joutes internationales avec, de jeudi à dimanche, les championnats d’Europe en petit bassin à Herning (Danemark). Une ville sportivement connue pour avoir accueilli le départ du Tour d’Italie 2012 et qui abritera des rencontres de l’Euro de handball en janvier prochain. Malgré les absences de certains cadres, tels Yannick Agnel (resté à Baltimore), Frédérick Bousquet (repos) ou Amaury Leveaux (fraîchement retraité), et la moindre importance de la saison en petit bassin, l’équipe de France y remettra en jeu sa place de première nation européenne. «La natation française a maintenant un statut à défendre quels que soient le niveau de compétition et le moment dans la saison», rappelle Patrice Cassagne, directeur de la natation course au sein de la Direction technique nationale.

Une responsabilité née de l’excellence des résultats obtenus depuis trois ans, avec en point d’orgue évident les JO de Londres en 2012 et les Mondiaux de Barcelone l’été dernier. Des résultats qui ont rehaussé le curseur de l’exigence pour les nageurs français. Mais la saison hivernale en cours n’a pas la saveur de celle de l’an dernier. Au sortir des JO, les Bleus avaient rapidement replongé, motivés par la perspective des championnats d’Europe à Chartres, première compétition internationale organisée en France depuis vingt-cinq ans. Le résultat ne s’était pas fait attendre : 29 médailles dont 12 en or ! Cette année, la donne est différente et tous les meilleurs nageurs français ne seront pas forcément au sommet de leur forme.

Camille Lacourt revient ainsi juste d’Australie, où il s’entraîne depuis la rentrée et où il expérimente les séances (très) matinales (5 heures du matin dans l’eau), et CamilleMuffat a décidé de lever le pied et de ne s’entraîner qu’une fois par jour depuis septembre pour recharger ses batteries, entamées par deux dernières années à haute intensité. Sans réelle ambition, la Niçoise a découvert le goût de la défaite la semaine dernière à Dijon lors des championnats de France. «Ce n’est pas dans mes habitudes, mais j’ai limité la casse. Je ne peux que faire mieux aux championnats d’Europe», expliquait la protégée de Fabrice Pellerin, battue notamment par Coralie Balmy sur sa distance fétiche, le 400m. Son objectif au Danemark ? «Essayer de faire ce que je peux.»

Stravius, l'homme à tout faire
Hommes forts des championnats de France, Florent Manaudou et Jérémy Stravius étaient, eux, plus attendus car plus affûtés. Le Marseillais a remporté 4 titres à Dijon, battant deux records de France et signant deux meilleures performances mondiales de la saison. Malheureusement pour lui, il s'est également blessé à l'épaule gauche, lors de l'échauffement de sa dernière course. Handicapé par la douleur lundi, le champion d'Europe du 50m a dû se résoudre à passer une échographie qui a révélé «une lésion du tendon de son épaule avec une forte inflammation» et a déclaré forfait pour ces Europe mercredi matin. Adversaire désigné du colosse marseillais sur 50m papillon et 50m dos, Jérémy Stravius, l’homme à tout faire de l’équipe de France, aura donc un boulevard devant lui pour être, une fois encore, le nageur tricolore de ces championnats d’Europe. Il ne s’en cache pas. «Plus ça va et mieux je me sens. J’aime le petit bassin et, au vu des résultats de l’an dernier (Ndlr : 6 médailles dont 5 titres à Chartres), j’ai envie de refaire ce que j’ai déjà fait

Source http://sport24.lefigaro.fr/natation/actualites/un-statut-a-defendre-pour-les-francais-667599
Rédigé le  12 déc. 2013 9:38  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site