VALÉRIE TRIERWEILER INVITE THÉO CURIN À L’ELYSÉE

Théo avec Valérie Trierweiler, Philippe Croizon et sa maman  Stéphanie, hier à Vichy. Photo DR


Ce qui ne devait être au départ qu’une visite privée de la Première dame de France s’est finalement transformé en une journée très officielle avec la présence de Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée aux Personnes handicapées, hier à Vichy.

Le Creps de la station thermale accueille, depuis la rentrée 2011, le pôle France jeunes de natation handisport. Théo Curin, un Lunévillois de 13 ans, en est l’un des onze nageurs depuis septembre dernier et c’est plus particulièrement cet adolescent, grand copain de Philippe Croizon, que Valérie Trierweiler venait rencontrer à l’initiative de ce dernier, devenu le parrain sportif de Théo.

À Tokyo en 2020

Le nageur lunévillois est l’un des plus jeunes pensionnaires du pôle de Vichy, où il a déjà réalisé de beaux progrès, puisqu’il a amélioré son record du 50 mètres nage libre de plus dix secondes. Un temps lui valant sa qualification aux championnats de France handisport, qui se dérouleront en mai prochain à Aix-en-Provence.

Comme son ami Philippe Croizon, qui a traversé la Manche à la nage et réalisé bien d’autres exploits malgré son handicap, Théo Curin joue désormais dans la cour des grands, celle du sport de haut niveau.

Une ambition qu’il a eue le temps de dire à Valérie Trierweiler alors qu’elle venait de le regarder nager à la piscine du Creps, avant de le raccompagner au pôle pour un goûter.

« Elle est super-gentille », nous confiait Théo hier soir au téléphone. « Je lui ai expliqué que je m’entraîne pour les jeux paralympiques de 2020, à Tokyo ».

« Valérie Trierweiler l’a vivement encouragé dans cette voie », confirme Stéphanie, la maman de Théo, qui avait fait le déplacement jusqu’à Vichy pour ce grand jour. « Elle lui a dit qu’il nage très bien et qu’il est très beau », ajoute-t-elle, fière de son fils, qui, pour aller jusqu’au bout de son rêve, ne rentre qu’aux vacances dans sa famille, à Rehainviller, près de Lunéville.

Valérie Trierweiler n’était pas venue les mains vides. Théo pourra arborer la belle écharpe qu’elle lui a offerte hier. Et promis, ils se reverront et avec, cette fois, le Président de la République, à Noël, à l’Élysée.

Source http://www.estrepublicain.fr/actualite/2013/11/28/valerie-trierweiler-invite-theo-a-l-elysee#jimage=5EF49A9D-86B1-4300-99C6-52D988822F77
Rédigé le  1 déc. 2013 12:26  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site